4.5 °Enseignes, objets de piété

yves Publié le 19 février 2008 Mis à jour le 1 janvier 2009 Imprimer cette Page

______________

Enseignes et girouettes

Par la nature même du matériau, on conçoit que la tôle peinte ait été largement utilisée pour fabriquer des enseignes qui, suspendues à des pièces de ferronnerie, signalaient, à l’attention des chalands potentiels, les échoppes des artisans et des commerçants.

Mais, exposées en permanence aux intempéries, ces enseignes ne pouvaient que s’écailler et rouiller. Elles sont donc rares sur le marché de l’art populaire et, malheureusement, souvent dégradées.

On en trouvera cependant, ci-dessous, quelques exemples: cf n° 50, 51, 52, 53, 69.

Les girouettes sont, peut-être, encore plus malaisées à trouver: cf n° 54.

Objets de piété

N’étant utilisées qu’à l’occasion des événements liturgiques ou des quêtes, les enseignes de procession, qu’on tenait à la main ou au bout d’une hampe, nous sont parvenues en meilleur état de conservation : cf n° 55, 56, 57.

Lors des processions nocturnes, il fallait, bien sûr, s’éclairer en chemin. On utilisait donc des lanternes, dites « de procession ». Les plus beaux spécimens sont souvent d’origine italienne : cf n° 58, 91. Les pique cierges cf n° 67 étaient naturellement de rigueur.

La tôle peinte, naturellement moins périssable qu’un bouquet de fleurs, a été utilisée pour l’ornement des églises. On trouve ainsi de jolis bouquets d’autel polychromes : cf n° 59.

Dans les régions vinicoles, il était courant, dans les chais, de placer sur les futailles une « plaque de vigneron » : cf n° 60.

Enfin, on conçoit que la tôle ait pu être utilisée pour les ex-voto.

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Enseigne de chapelier Directoire.JPG

Enseigne de chapelier n°1

 

 

50

Enseigne de chapelier, en tôle peinte rouge à large liseré ocre, ruban perlé portant une cocarde bleu, blanc, rouge. Epoque Directoire.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enseigne de chapelier.JPG

Enseigne de chapelier n°2

 

 

51

Enseigne de chapelier en tôle peinte rose, un ruban à nœud noir. Circa 1830.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carnavalet 4.JPG

Enseigne de chapelier n°3

 

 

52

Enseigne de chapelier, en tôle peinte rouge, en forme de bicorne, large liseré doré à motif de feuilles de chêne, ruban perlé. Epoque début 19ème.

Musée Carnavalet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enseigne de pompiers.JPG

Enseigne de corps de pompiers

 

53

Enseigne de corps de pompiers, en forme de hache de couleur verte bleutée, une tête de lion au milieu du manche. Epoque Restauration.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gabriel Weather Vane.jpg

 

 

54

Girouette, travail américain, représentant l’ange Gabriel, ornant à l’origine la tour de l’église universaliste de Newburyport dans le Massachusetts. L’ange est un sujet bien moins répandu que les chevaux ou les coqs, par exemple, et l’image de l’ange Gabriel encore plus rare. Même si l’on connaît plusieurs exemples de l’archange soufflant dans une trompette, cette version semble unique en son genre. Fabriqué en 1840 par la Gould and Hazlett Company à Boston, cet ange présente un corps plat, découpé dans de la tôle, et doré. La trompette cylindrique est en cuivre. Les pièces sont fixées entre elles par des rivets de fer. Les contours ondoyants des ailes et de la robe de l’ange donnent une certaine grâce à ce travail qui reste de facture peu raffinée si l’on en juge par les lourds supports qui tiennent la silhouette. L’ artiste, Lucille Chabot, dut procéder à des essais pour parvenir à une technique permettant de « donner à la pièce un aspect brillant ….non de lui donner un aspect grenu ». Elle obtint l’effet désiré par « une série de couches de couleur appliquées successivement l’une sur l’autre».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensigne de procession 1.JPG

Enseigne de procession n°1

 

 

55

Enseigne de procession en tôle peinte, de forme ovale, représentant la Vierge, la tête gracieusement inclinée, tenant en son bras droit l’enfant Jésus, au dessus d’un croissant de lune, entourée de nuées. Epoque 18ème.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000138.JPG

Enseigne de procession n°2

 

 

56

Enseigne de procession en tôle peinte à fond rouge, de forme ovale surmontée d’une couronne stylisée. Deux anges, l’un en robe rouge, l’autre en robe bleue, priant, les mains jointes, sous le cœur sacré de Jésus irradié de rais de lumière. Epoque 18ème.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enseigne de quête.JPG

Enseigne de quête publique

 

 

57

Enseigne de quête publique, en tôle peinte polychrome, portant l’inscription : « L’œuvre des prisons ». Epoque fin 18ème.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lanterne de procession italienne.JPG

Lanterne de procession

 

 

58

Lanterne de procession en tôle peinte bleue, à vitre, large liseré ocre, sur une hampe en bois tourné, deux bougeoirs et un porte cierge conique. Travail probablement italien. Epoque fin 18ème. Coll. Cazenav

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000141.JPG

Bouquet d’autel

 

 

59

Bouquet d’autel en tôle peinte polychrome, sur un socle représentant un vase à deux anses. Epoque Directoire.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plaque de chais.JPG

Ecusson de chais

 

 

60

Ecusson de chais, en tôle peinte polychrome à fond bleu pâle, découpe en partie inférieure en forme de grappes de raisin, représentant le Saint patron des vignerons. Epoque 18ème.

Coll. Cazenave

 

 

 

 

 

 

 

Pique-cierges.JPG

Pique cierge

67

Ensemble de huit pique cierges en bois et tôle peinte polychrome, ornés de scènes religieuses en médaillon. Ancien travail vraisemblablement alsacien. H totale : 47 cm ; Dimension d’un médaillon : H 27,5 cm ; L 23 cm.

Vente Etude Alain Briscardieu, Bordeaux, 29/03/2008 ; n° 64 du catalogue.

 

 

 

 

 

 

 

Enseigne de perruquier.JPG

Enseigne de perruquier

 

69

Enseigne de perruquier. Une perruque à marteaux posée sur un support est peinte en blanc et noir sur une tôle rectangulaire bordée de rouge dont les bords sont abattus. Travail anonyme d’époque 18ème siècle. Dimensions 53 cm x 43 cm. Musée Carnavalet.

 

 

 

 

 

 

91 Lanterne de procession Mouret Aix en Provence.jpg91 Lanterne  Marque de  Mouret Aix en Provence.jpg

Lanterne de procession

91

 

Lanterne de procession en tôle peinte à fond crème et filets dorés, en forme de tronc de pyramide hexagonale à pans galbés, le sommet architecturé en forme de deux gradins à rambardes ajourées, deux fenêtres circulaires crénelées et vitrées sur chaque pan, la prise de hampe simulant des feuillages. Elle porte la marque : « MOVRET AIX EN PROVENCE ».  Epoque fin 18ème siècle.

Commerce d’art parisien ; Marché Serpette.

 

 

 

 

 

Mots-clés: ,
  • Commentaires(0)

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire